Dans la marmite de la création…

Avec un père architecte et une mère coloriste, je peux dire que je suis tombée dès mon plus jeune âge dans la marmite de la création ! J’ai grandi dans une maison minimaliste, biberonnée à la notion de “Less is more”. Petite, mes jouets préférés étaient une paire de ciseaux, du papier, une agrafeuse et de la peinture. Je voulais devenir “bidouilleuse” ! On me conseille sagement d’aller en “S” car je suis bonne en maths… Mais je choisis de m’orienter vers un bac Art-Appliqués qui me permet de nourrir ma culture en histoire de l’art et en design et ma soif d’apprendre sur les différents métiers créatifs qui s’ouvrent à moi. S’en suivront des études de design textile pendant lesquelles je bidouille… passionnément !

Avec un mémoire de diplôme sur le sac, c’est tout naturellement que je trouve un premier emploi comme styliste accessoires pour Cotélac, la marque de mode qui me fait rêver car elle développe ses collections avec une grande sensibilité aux matières.

Si je me souviens bien, devenir styliste n’a jamais été un rêve de petite fille… Si je dessinais de temps à autres quelques silhouettes pour m’amuser, ce qui me plaisait, ce n’était pas tant la mode ou le rapport au corps que peut questionner le vêtement. J’aimais imaginer des ensembles complètement assortis, penser à la cohérence d’un tout, entre un sac, des chaussures, des vêtements, des motifs : j’aimais que tout raconte la même histoire, jusque dans les moindre détails.

Pendant 12 ans, je travaille dans la mode : je choisis des tissus, je dessine des chaussures, des sacs et autres accessoires pour des marques et je participe à la création des cahiers de tendances pour des bureaux comme Nelly Rodi. Pendant ce temps, j’ai un autre projet qui mijote à petit feu. Bien avant que la cuisine ne soit autant à la mode, avant les premières émissions Top Chef, je prends conscience que l’univers de la gastronomie et des grands chefs me fascine. Je les vois, comme moi, associer des matières, des textures, des couleurs, avec en plus la notion du goût, du partage à travers des créations d’excellence… Tant de soins et d’exigences apportés à des créations si éphémères…

LES PREMIERS LIENS ENTRE MODE & CULINAIRE

“Infusion créative”

En 2008, je travaille pour l’antenne française du groupe américain BCBG Max Azria. Je viens de fêter mes 25 ans, je vis (et je m’ennuie) au 4 Avenue Victor Hugo à Valence. Je lis dans l’Expresse Style une interview de la cheffe 3 étoiles Anne-Sophie Pic installée au n°285 de la même rue. À la question “quel autre métier auriez-vous aimé faire si vous n’aviez pas pris la suite de votre père ? “, elle répond “styliste, un rêve de petite fille“. Amusée par cette inversion des rôles, je lui adresse une lettre dans laquelle je me présente comme une recette de cuisine. Je rencontre David Sinapian, son mari, autour de mon book. Ils cherchent quelqu’un pour gérer les recherches d’arts de la table, les tenues des serveurs, l’art floral dans leur maison au quotidien… De mon côté je viens de prendre la décision de m’installer à Paris en freelance.

Un échange qui se conclue par l’expression, “on infuse“…

Ceci m’a donné l’idée d’une carte de visite “haute-couture” qui m’a suivie pendant des années. Les personnes à qui je l’ai donnée s’en souviennent et m’en parlent encore !

Et avec quelques années de recul, cette rencontre sera bel et bien une des première pierre de mon nouvel édifice…

À LA DÉCOUVERTE DU MONDE DU CULINAIRE

Rendre l’éphémère inoubliable

Je continue d’être fascinée par ce nouveau monde de “la food” et particulièrement de la gastronomie qui œuvre à rendre l’éphémère inoubliable. Je découvre l’univers des chefs dans les salons, les démonstrations, les conférences, les expositions dans lesquels je me rends sur le sujet. Je me passionne pour l’univers des collages d’Alain Passard, je dévore “Hors d’œuvre” de Caroline Champion. De fil en aiguille je découvre la notion de design culinaire et je fais un workshop d’une semaine à Boisbuchet pour tester mes affinités avec cette discipline encore mystérieuse pour moi.
C’est la révélation !

En parallèle de mes missions en freelance, je décide de m’engager dans une année de recherche à temps plein à l’ESAD de Reims en 2012-2013, auprès de Marc Brétillot, “le Pape du design culinaire“.

Mon idée n’est pas de tout plaquer pour devenir cheffe, mais de continuer d’exercer mes talents créatifs dans un autre secteur que celui de la mode. Marc Bretillot m’encourage a conserver la carte de mon expérience réussie dans ce secteur pour développer une expertise spécifique. Je commence à transférer mes compétences d’un domaine à l’autre et j’obtiens mon Post-Diplôme avec Mention avec mon projet d’accessoires culinaires.

En 2014, je fonde le Studio Exquisite avec lequel je fais le lien entre ces deux métiers : j’adapte les méthodes de création des bureaux de style aux besoins des métiers de bouche. J’auto-édite en 2017 les premiers cahiers d’inspirations à destination des chefs. Ma vision est de faire entrer la notion de collection dans l’expérience gastronomique. Ceux-ci englobent les principes d’histoire, de cohérence, d’harmonie et de déploiement d’une vision à 360° autour d’une table. Ce sont les clés d’entrées pour faire en sorte que manger devienne une expérience globale et pleine de sens.

En 2018, le site de référence Atabula me sélectionne dans le Food’s Who parmi les 500 personnes les plus influentes de la food.

DES IDÉES QUI FONT LA DIFFÉRENCE

Prix & Distinctions

2021 • Lauréate de l’appel d’offre pour inspirer l’offre culinaire de l’île de la Réunion
2020 • En binôme avec Marc Bretillot, lauréats de l’appel d’offre pour le concept culinaire d’Upernoir
2017 • Semi-finaliste du concours Glassology by Libbey
2016 • Le projet des cahiers exquisite est lauréat de la bourse Tremplin Lille-Design
2014 • Finaliste des Audi Talents Awards avec le projet des “Accessoires culinaires
2013 • Premier prix du concours Design MalongoSortir le café de la tasse, le canard
2010Faces of Design. Mention spéciale du jury sur l’ensemble de ma démarche créative
2005 • Concours du Comité Colbert. Projet lauréat du concours “Les Espoirs de la création” (Ruinart)
2003 • La mode s’exprime, elle s’imprime. 2ème prix du SETLR
2002 • Lauréate du projet “Utopie et radicalité dans les années 60-70
2000 • Mois du graphisme d’Échirolles : lauréate du concours d’affiches “Graphistes autour du monde

Une vision différenciante qui fait mouche sur les problématiques posées !

Prix & Distinctions

DES IDÉES QUI FONT LA DIFFÉRENCE

2021 • Je remporte l’appel d’offre pour inspirer l’offre culinaire de l’île de la Réunion.
2017 • Semi-finaliste du concours Glassology by Libbey.
2016 • Le projet des cahiers exquisite est lauréat de la bourse Tremplin Lille-Design.
2014 • Finaliste des Audi Talents Awards avec le projet des “Accessoires culinaires”.
2013 • Premier prix du concours Design MalongoSortir le café de la tasse, le canard”.
2010Faces of Design. Mention spéciale du jury sur l’ensemble de ma démarche créative.
2005 • Concours du Comité Colbert. Projet lauréat du concours “Les Espoirs de la création” (Ruinart).
2003 • La mode s’exprime, elle s’imprime. 2ème prix du SETLR.
2002 • Lauréate du projet “Utopie et radicalité dans les années 60-70”.
2000 • Mois du graphisme d’Échirolles : lauréate du concours d’affiches “Graphistes autour du monde”.

Une vision différenciante qui fait mouche sur les problématiques posées !

L’ATTENTION AUX DÉTAILS & LE LUXE DES CHOSES SIMPLES

Le design culinaire

Aujourd’hui, avec Instagram, tout le monde a accès au beau. Dans un restaurant ou une pâtisserie, c’est peut-être le beau qui vous attire, qui vous fait venir. Le bon vous fera revenir. Mais qu’est-ce qui vous fera vous souvenir de ce que vous avez mangé ou du moment que vous passé à table ?

C’est l’expérience globale que vous aurez vécue. C’est l’harmonie sur tous les détails qui compose l’expérience client au restaurant. Je travaille avec les acteurs des métiers de bouche, des marques ou des destinations touristiques à la création d’expériences remarquables.

Mon leitmotiv : révolutionner la créativité dans le secteur de la food !

Je permets aux chefs de renforcer l’histoire qu’ils racontent DANS l’assiette en harmonisant tout ce qui se passe AUTOUR, à l’échelle de la table. Je suis la seule designer culinaire spécialisée sur le contexte du restaurant. Les chefs sont devenus médiatiques et le client vient chez eux comme dans une destination de “loisir”. Les clients choisissent d’aller chez quelqu’un pour vivre quelque chose de particulier et ils ont des attentes fortes.

J’interviens sur tous les détails autour de l’assiette qui contribuent à ancrer les souvenirs des émotions provoquées par ce qu’on a mangé. Je travaille le moment passé à table comme une expérience globale qui sollicite les 5 sens, et le 6ème sens, celui de l’histoire qui est racontée.

Je crée des souvenirs de ce que l’on mange en y associant une histoire ou des images associées qui permettent aux clients d’en parler et de devenir des ambassadeurs de ce qu’ils ont vécu à table.

PARTAGER MA PASSION

Conférences & Prises de Paroles

J’interviens dans les écoles pour sensibiliser les futurs professionnels du secteur à la valeur ajoutée du design culinaire dans leurs projets ou pour animer des workshops.

J’aime également transmettre autour de métier-passion lors de conférences inspirationnelles au cours desquelles je délivre mes recettes de l’excellence. Je permets aux chefs d’entreprise de comprendre les leviers d’une expérience client exceptionnelle, à travers les prismes de la haute-couture et de la gastronomie. J’aime partager autour de ma double expertise food + design qui passionne des publics variés, toujours curieux d’en savoir plus sur le secteur du culinaire et de découvrir d’autres métiers qui gravitent autour de celui de l’iconique chef.

La notion de design culinaire peut sembler de prime abord assez énigmatique. Pourtant, depuis toujours, l’homme donne une forme à ce qu’il mange… Pourquoi les meules de fromages sont-elles rondes ? Pourquoi les bagels ont-ils un trou au centre ? Pourquoi autant de formes de pâtes ? Pourquoi des motifs sur le pain ? Ou encore pourquoi les tablettes de Toblerone ont-elles cette forme si particulière ? Autant de questions qui peuvent paraître stupides tant ces objets font partie de notre quotidien et pourtant, les réponses ont vraiment un sens lié à leur usage ! Et elles sont du registre du design culinaire.

Vous voulez savoir pourquoi ces aliments ont ces formes ? Contactez-moi !

06 75 00 41 92
contact@marionchatel.com

Suivez-moi sur instagram !

Mes inspirations sur le vif